Le sésame tant attendu ! 8 mois se sont écoulés entre le moment ou je me suis dit « GO » et le moment où j’ai reçu le diplôme.

Être télépilote de drone professionnel n’est pas de tout repos

Tout à commencer en juillet 2021 pendant mes vacances au Grand Bornand ! A défaut de pouvoir voler librement, une étincelle m’a soufflé l’idée de devenir « pro ».

Et puis la suite fut un enchainement d’informations et de renseignements pour connaître toutes les ficelles pour devenir un « pro » du drone qui peuvent se résumer à :

  • Passer quelques heures sur Alpha Tango et obtenir les premiers certificats ;
  • Passer de longues heures (voire de longues soirées) sur https://drone-exam.fr/ et apprendre tout le jargon du monde aérien (y compris, des termes aéronautiques qui n’ont rien à voir avec le monde du drone, la connaissance de chaque nuage ou encore, les chapitres sur le bien être, la mémoire à court et long terme, …) ;
  • De nombreuses sessions pour adopter le nouveau drone de DJI ;
  • Être prêt pour passer la partie pratique après un cursus de formation complet chez Air2d3 (d’ailleurs, vous pourrez voir sur leur site que les conditions météo n’étaient pas optimales mais ça fait partie du jeu) ;
  • Être prêt pour se rendre à la DGAC de Rennes pour passer l’examen théorique : un QCM de 60 questions à remplir en 1h30 et, obtenir quelques jours plus tard, le fameux CATT (Certificat d’aptitude de télépilote de drone).

Maintenant, place au mission : destination La Milesse et la Laponie pour commencer ! Suivez nous sur les réseaux sociaux (Instagram et Youtube) pour profiter d’un point de vue unique sur le monde.

Mais en fait, ce n’est pas fini ! Maintenant que le drone est mon allié, il me faut acquérir de nouvelles compétences en traitement post productions et pouvoir vous proposer un résultat de qualité. Adobe est déjà mon ami, mais dompter son ami n’est pas donné à tout le monde.